CRETE & SANTORIN, PARTIE 1 : LE VOYAGE (RESSENTI ET IMPRESSIONS )

J'avais envie de vous partager mon expérience à chaud sur mon voyage en Crète, et mon excursion sur la magnifique île de Santorin. Débr...

J'avais envie de vous partager mon expérience à chaud sur mon voyage en Crète, et mon excursion sur la magnifique île de Santorin. Débrief sur l'hôtel, et ressenti sur le pays et sur mes différentes excursions. Restez dans le coin car demain je vous prépare un petit aparté sur ces choses qui m'ont vraiment étonnées dans la culture crétoise. Prêts à voyager ? C'est parti !


Pour vous resituer les choses, nous sommes partis avec une agence TUI, qui détient un nombre important d'hôtels en Crète. Pour notre premier vrai voyage à l'étranger, nous avions misé sur une formule all inclusive, avec piscine, plage et mer inclus. Il y avait même un petit parc aquatique intégré et accessible à tous les clients de l'hôtel, où l'on devait être à chaque fois une dizaine maximum (de quoi bien profiter sans faire une seule fois la queue). 






Notre hôtel était international, nous avons donc parfois eu un peu de mal à nous faire comprendre (je parle aussi bien anglais qu'allemand, c'est dire !). Mais le cadre était idéal, les services proposés au top. À part la nourriture qui était un peu moyenne (surtout au petit déjeuner avec quasiment que du salé ou des croissants sans beurre), je n'aurai rien à redire. Si ce genre d'établissement vous intéresse, j'étais à l'Atlantica Akti Zeus.




Nous sommes donc partis la dernière semaine de septembre : bonne et mauvaise idée à la fois. Bonne car il y avait moins de touristes, il ne faisait pas trop chaud (environ 22 à 25° tous les jours), le prix de l'hôtel était plus accessible. Mauvaise car nous sommes tombés sur la seule semaine avec de la pluie. Il ne pleut jamais longtemps, mais les trois derniers jours ont été nuageux, un peu plus frais et au final nous n'avons profité de la piscine que les deux premiers jours.


Une fois là-bas, nous avons décidé de réaliser quelques excursions. D'ailleurs, les premières impressions en arrivant en Crète font un peu peur : vous arrivez à l'aéroport d'Héraklion qui est une ville très pauvre, pas très bien entretenue et où les abords des routes servent apparemment souvent de poubelle. Notre hôtel était à environ un quart d'heure de là, dans la région d'Ammoudara.


Notre première sortie de l'hôtel a été justement pour le port d'Heraklion, pour nous renseigner sur les ferrys en direction de Santorin. Des bus passent devant les hôtels pour vous emmener en ville, mais ne comptez pas sur la plupart des arrêts de bus pour vous indiquer les horaires ! On a donc marché un peu dans Heraklion afin d'accéder au port, et on ne se sentait pas forcément en sécurité. À part les rues principales qu'on a fait quelques jours plus tard (et où vous trouvez des boutiques locales et de plus grandes enseignes comme Zara, Sephora, Bershka), cette ville n'a pas un grand attrait touristique (en tout cas de mon ressenti et de ce que vous avez pu m'en dire sur les réseaux).


Cette première sortie n'a donc pas été très positive : "La Crète c'est magnifique" m'avait-on dit. J'ai compris plus tard à travers nos quelques sorties que la Crète en effet c'est superbe, mais il faut vraiment bouger beaucoup et visiter un maximum de coins pour trouver de vraies pépites.


C'est ce qui nous est arrivé en louant une voiture (si vous le pouvez, louez une voiture à la semaine pour en profiter un maximum et obtenir le meilleur rapport qualité/prix). On a décidé de faire la Crète de l'Est en nous rendant dans la ville de Agios Nikolaos (se prononce "Aguios"), le petit Saint-Tropez du coin. Recommandée par tous les guides, cette ville nous en a mis plein les yeux.




Pour y aller, je vous conseille de prendre les petites routes, afin de passer par des villages vraiment atypiques et de longer la côte au milieu de paysages complètement incroyables ! Un vrai plaisir d'y aller, et encore plus un plaisir de la visiter : un lac qui rejoint tranquillement la mer, bordé de ruelles fleuries, de tavernes et de petites boutiques de produits locaux. Vous pouvez d'ailleurs profiter d'être dans le coin pour visiter la presqu'ile de Spinalonga et la ville d'Elounda.



Nous avons également visité deux trois lieux comme les petites boutiques de Ammoudara. Mais l'excursion la plus attendue et la plus impressionnante que l'on a pu faire reste sans aucun doute celle de Santorin.


L'île est connue pour ses paysages à couper le souffle composés notamment de maisons blanches et bleues perchées sur les falaises. Nous avons préféré miser sur une excursion organisée, ce qui nous a permis de nous laisser guider vers les plus jolis coins de l'île. Pour tout ce qui est excursions, prenez les de préférence en dehors de l'hôtel, ce seront les mêmes prestations et les prix seront plus bas.





Pour ce qui est de la journée, une navette nous a pris tôt le matin devant l'hôtel et nous a déposé au port d'Heraklion afin d'y prendre le ferry. Tout était organisé à la perfection : les cars sont en liaison avec les ferrys, des personnes vous accueillent à chaque changement afin de vous indiquer où vous rendre : à aucun moment vous n'êtes livrés à vous même. Le ferry nous dépose au bout de deux heures de voyage sur l’île de Santorin. On arrive dans un petit port où il n'y a que des touristes et des boutiques d'excursion, de location de voitures, et où on est entouré de falaises. Un car et une guide parlant français nous attendent là.



On s'est rendu dans un premier temps dans la ville de Ia, tout au bout de l'île. Pendant que le car empruntait des routes très serrées en bord de falaise (et qu'on croisait les doigts pour que personne n'arrive en face), la guide nous a raconté un peu l'histoire de l'île, nous a parlé des spécialités, des coutumes. Arrivés à Ia, quartier libre pour environ une heure et demi. Et c'est là qu'on découvre le paysage incroyable caché derrière les ruelles de ce village. La vue est à couper le souffle.




Il y a beaucoup de touristes et ça mitraille vraiment de partout : le lieu est vraiment trop instagrammable ! Dur de se trouver une petite place pour faire une photo, mais je l'ai eu ! Certains n'hésitent pas à tenter certaines choses, comme escalader les murets et poser debout sur les maisons. Ou cette maman qui avait mis sa fille de quelques années en équilibre sur un muret donnant sur le vide pour une photo...



Tous les cars de touristes arrivent en même temps l'instant de quelques heures, ne laissant parfois que peu d'intimité aux personnes résidant dans les hôtels et se détendant dans leurs transats ou leurs piscines : si vous comptez passer vos vacances là-bas, faîtes attention à ça en réservant.



Deuxième arrêt : la capitale de l'île, la ville de Fira. La guide propose à ceux qui le veulent de venir manger avec elle dans une petite taverne qu'elle nous recommande vivement. On la suit, pour au final regretter vite notre choix (un boui-boui attrape-touristes proposant une carte longue comme le bras, j'ai même eu le plaisir de trouver un cheveu dans mes pâtes). La capitale est pleine de restaus sans doute meilleurs et plus abordables, n'hésitez pas avant d'y aller à checker des sites comme Tripadvisor. Ensuite quartier libre pour 4 heures !




On visite et on tombe à nouveau sur les jolies maisons blanches et bleues, mais en dix fois plus étendu. On décide même de se lancer dans la descente des marches (environ 700) qui mènent jusqu'au port (comptez environ vingt minutes à une demi-heure pour atteindre le bas). Pour remonter, plusieurs options s'offrent à nous : la montée en âne ou cheval, très typique d'ici (la ville a d'ailleurs été construite grâce à ce moyen de transport), la marche ou le téléphérique. On a opté pour ce dernier, profitant ainsi d'un panorama incroyable.





 


Le moment est venu de reprendre la route, puis le ferry. Le voyage est long mais valait le coup, le cadre est tellement atypique ! Si vous voulez vraiment profiter un maximum et passer plus de temps à visiter, les compagnies de ferrys organisent des voyages sur deux journées. Mais une journée est déjà suffisante pour avoir un bon aperçu du lieu.




Si je devais résumer ce voyage en Crète, je dirais que j'en ai pris plein la vue, mais que j'aurais aimé voir encore plus de choses. Si vous allez comme nous une semaine en Crète, organisez-vous rapidement pour planifier chaque jour des excursions et des choses à faire. Nous avons loupé plein de choses : la Crète de l'Ouest et la magnifique ville de Chania, les gorges de Samaria (pour les personnes en bonne condition physique et avec de bonnes chaussures), la visite de la Crète typique en Jeep, la Crète du Sud, moins touchée par le tourisme..


Chaque excursion représente un petit budget qu'il faut absolument prévoir avant de partir, quitte finalement à mettre moins de budget dans l'hôtel. Notre hôtel nous revenant à environ 800 € par personne, nous n'avons pas pu faire autant d'excursions qu'on l'aurait souhaité, alors que nous avons rajouté environ 500 € de budget excursions/voiture/transports/tickets. Bon à savoir, la visite de Santorin, et notamment le prix du ferry, est très élevée.


N'hésitez pas à me laisser vos commentaires sur votre propre ressenti, ce qui vous a plu ou moins plu en Crète. Et rendez-vous demain pour une revue des traditions/habitudes crétoises insolites !




You Might Also Like

7 commentaires

  1. Coucou Pauline ! Tes photos sont superbes. La Grèce est un de mes projets voyage. Peux tu me dire quels sont les tarifs à peu près des excursions ? :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Environ 130 à 170 € pour Santorin, et pour les plus petites excursions c'est environ de 40 à 80 €

      Supprimer
  2. Je suis partie en Crete hors saison aussi, la première semaine de Juin.
    J'ai tout organisé seule : réserver les billets d'avion, les hôtels (nous avons changé 3 fois de ville), la voiture.
    Le voyage nous a coûtés 1200€ pour tous les 2 donc c'est beaucoup plus avantageux qu'une formule all inclusive (je compte les billets d'avion, les hôtels, les restaurants tous les jours, la voiture, l'essence, les visites). Et cela nous a permis de tester plein de petits restaurants référencés dans le Guide du Routard :)

    Ce qui m'a marqué : la plage d'Elafonissi, c'était magnifique. Agios Nikolaos et Rethymnon (j'ai préféré Rethymnon à Chania d'ailleurs).

    Bonne journée :)

    RépondreSupprimer
  3. C'est magnifique !

    Biz
    Julie
    www.leblogdegilbertebyjulie.com

    RépondreSupprimer
  4. Je suis également partie en Crète il y a 3 ans les deux premières semaines de septembre. Nous avons fait le tour de l'île en louant une voiture et en changeant d'hôtel tout les 2 ou 3 jours. On en a eu pour 1500€ par personne pour les 2 semaines en mangeant au restaurant presque a tous les repas.
    Ce système est donc bien plus avantageux que le all inclusive et permet de vraiment profiter.
    Mes meilleurs souvenirs sont les gorges de Samaria, la plages d'elafonisi et surtout le lagon de Balos une pure merveille.
    La Crête reste jusqu'à présent mes meilleures vacances :)

    RépondreSupprimer
  5. Merci pour le détail ! Eh oui, c'est vrai que c'est une belle destination touristique mais ça ne fait pas oublier les problèmes économiques de la Grèce ("les endroits qui craignent"). En tous cas, merci pour cet article complet qui m'éclaire un peu plus sur cette destination tentante et en même temps effrayante de différences ! :)

    Je vais lire avec attention l'autre article sur les habitudes étranges ;)

    Bisous ma belle !

    Lucie
    http://cpasmafauteleblog.blogspot.com

    RépondreSupprimer
  6. Hello ! Tes photos sont magnifiques, j'aimerais tellement pouvoir partir voyager là-bas, les paysages sont splendides !

    Marine, www.ohmylywood.blogspot.fr

    RépondreSupprimer